Mon lycée, sache que l’espace et le temps n’ont pas eu raison d’une nostalgie patente difficile à calmer, de mes amis d’enfance et des belles saisons et que je t’aimais pour te quitter à jamais.

Mon lycée, sache que l’espace et le temps n’ont pas eu raison d’une nostalgie patente difficile à calmer, de mes amis d’enfance et des belles saisons et que je t’aimais pour te quitter à jamais.

Commentaires fermés sur Mon lycée, sache que l’espace et le temps n’ont pas eu raison d’une nostalgie patente difficile à calmer, de mes amis d’enfance et des belles saisons et que je t’aimais pour te quitter à jamais.