Pour se fondre dans l’hypocrisie, certains humains adaptent, souterrainement, la couleur de leur cœur.