Plus fort que l’absence d’une mère, c’est ne pas la connaître.