Petit à petit, la vieillesse prépare mon lit.

Retour en haut