L’origine de la fugacité existentielle demeure insaisissable, à l’inverse du fleuve dont on peut remonter le cours.

Retour en haut