Qui ne voit que le blanc de la neige ne saurait voir les couleurs de l’humanité.

Retour en haut