L’homme quitte, vraiment, sa jeunesse quand la flamme de l’enthousiasme ne brûle plus en lui.

L’homme quitte, vraiment, sa jeunesse quand la flamme de l’enthousiasme ne brûle plus en lui.

Retour en haut