Le moustique, dans son existence toute entière, incarne le triomphe de l’air sur la terre, ses ailes le portant sans cesse, tandis que ses pattes demeurent des vestiges inutiles d’une vie rampante qu’il a transcendée.

Le moustique se déplace, toujours, avec ses ailes et oublie ses pattes.

Retour en haut