Le mal a dit, ne jamais abandonner la maladie.

Retour en haut