La Vie, chacun la chante à son rythme jusqu’à ce que la mort l’annihile.

La Vie, chacun la chante à son rythme jusqu’à ce que la mort l’annihile.

Retour en haut