La raison voudrait que l’opprimé ne soit pas réprimé.