La conscience est au libre arbitre de l’Homme ce que les feux tricolores sont à la circulation routière.