La haine, antichambre de la trahison, révèle la noirceur de l’âme qui, consumée par son fiel, sacrifie toute loyauté sur l’autel de sa rancoeur.

Retour en haut