Ce n’est pas le fou le plus à redouter, c’est l’homme sensé qui tend à le devenir.

Ce n’est pas le fou le plus à redouter, c’est l’homme sensé qui tend à le devenir.

Retour en haut