Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Cette invocation maintes fois répétée dans le Coran résonne comme un appel à l’humilité et au dépassement de soi. En plaçant son œuvre sous l’égide divine, l’auteur reconnaît sa condition humaine faillible et imparfaite. Louer la Clémence et la Miséricorde de Dieu, c’est admettre notre petitesse face à Sa grandeur infinie.

Mais c’est aussi un rappel à l’indulgence, à la bonté et au pardon envers nos semblables. Une injonction à regarder le monde avec mansuétude, à l’image de la bienveillance dont Dieu fait preuve envers Ses créatures. Un message d’humilité, de sagesse et de paix qui invite à l’élévation spirituelle.

Retour en haut