Il tremble de froid dans le vent glacial, Frôlant la mort qui le hante chaque jour, Il mendie aux passants sans signe vital, Le pauvre, ignoré de tous, sans amour.

Il tremble de froid dans le vent glacial, Frôlant la mort qui le hante chaque jour, Il mendie aux passants sans signe vital, Le pauvre, ignoré de tous, sans amour.

Commentaires fermés sur Il tremble de froid dans le vent glacial, Frôlant la mort qui le hante chaque jour, Il mendie aux passants sans signe vital, Le pauvre, ignoré de tous, sans amour.

A l’extrême, la Vie nous offre ses trois misères : •Le manque de moyens de subsistance. •Le manque d’espace. •Et le manque de temps.

A l’extrême, la Vie nous offre ses trois misères : •Le manque de moyens de subsistance. •Le manque d’espace. •Et le manque de temps.

Commentaires fermés sur A l’extrême, la Vie nous offre ses trois misères : •Le manque de moyens de subsistance. •Le manque d’espace. •Et le manque de temps.

La guerre est : -Décidée par ceux qui s’assurent de rester en vie pour, politiquement, dérouler une belle carrière. -Menée par ceux qui sont morts pour mériter le Paradis et les vivants qui peuvent émarger à la médaille militaire. -Subie par ceux qui endurent, civilement, la destruction, la maladie, la détresse, la misère et ceux qui reposent au cimetière.

La guerre est : -Décidée par ceux qui s’assurent de rester en vie pour, politiquement, dérouler une belle carrière. -Menée par ceux qui sont morts pour mériter le Paradis et les vivants qui peuvent émarger à la médaille militaire. -Subie par ceux qui endurent, civilement, la destruction, la maladie, la détresse, la misère et ceux qui reposent au cimetière.

Commentaires fermés sur La guerre est : -Décidée par ceux qui s’assurent de rester en vie pour, politiquement, dérouler une belle carrière. -Menée par ceux qui sont morts pour mériter le Paradis et les vivants qui peuvent émarger à la médaille militaire. -Subie par ceux qui endurent, civilement, la destruction, la maladie, la détresse, la misère et ceux qui reposent au cimetière.

Le Titanic, majestueux navire, de sa grandeur si fier, A fini au fond de l’océan, dévoré par les flots délétères. Souviens-toi, rien n’est grand dans ce monde, Les titans sont les proches de Satan et leur destin funeste les inonde.

Le Titanic, majestueux navire, de sa grandeur si fier, A fini au fond de l’océan, dévoré par les flots délétères. Souviens-toi, rien n’est grand dans ce monde, Les titans sont les proches de Satan et leur destin funeste les inonde.

Commentaires fermés sur Le Titanic, majestueux navire, de sa grandeur si fier, A fini au fond de l’océan, dévoré par les flots délétères. Souviens-toi, rien n’est grand dans ce monde, Les titans sont les proches de Satan et leur destin funeste les inonde.